LE VOYAGE DE JEAN-MICHEL JARRE

Jean-Michel Jarre partage sa vision sur l'évolution de la technologie dans la musique électronique et présente son nouvel album, Electronica.

LA LÉGENDE

Jean-Michel Jarre est un compositeur, interprète et producteur dont l'approche pionnière de la musique électronique et de la performance live a influencé toute une génération. Après avoir étudié avec Pierre Schaeffer, créateur de la musique concrète, au Groupe de recherches musicales (GRM), Jean-Michel Jarre a enregistré en 1976 l'album culte Oxygène dans son studio improvisé. Le disque s'est vendu à 18 millions d'exemplaires dans le monde. Fort d'une discographie comptant 17 albums studio et plus de 80 millions de disques vendus, il figure aussi au Livre Guinness des records pour la plus grande affluence lors d'un concert, une prouesse réalisée en 1997.




LE PIONNIER

« J'ai commencé la musique électronique au GRM (groupe de recherches musicales), avec Pierre Schaeffer et Pierre Henry comme mentors. À l'époque, j'utilisais des oscillateurs et des magnétophones, et j'expérimentais avec le son. On était une bande de gars un peu fous avec des instruments farfelus, mais on avait une approche novatrice. Je n'avais pas conscience d'ouvrir la voie vers des territoires inexplorés. Je ne faisais que créer ce qui me passait par la tête.

J'ai toujours suivi cette approche naturelle du son, en utilisant un mélange d'instruments acoustiques, de matériel physique et de traitement électronique. Dans le même temps, j'essayais de continuer à équiper mon studio avec les derniers outils, en testant et en ajoutant de nouvelles technologies. C'est comme ça que je pouvais explorer au mieux les concepts que j'avais en tête. Pour mon album Zoolook, j'ai voyagé aux quatre coins du monde pour enregistrer des samples de voix et des sons de manière très traditionnelle et acoustique. Mais ensuite, j'ai utilisé le Fairlight en studio. À l'époque (1984), c'était une machine dernier cri pour sampler.

J'ai continué d'explorer et d'associer les technologies tout au long de ma carrière, du premier synthé modulaire aux synthés polyphoniques en passant par les boîtes à rythmes, les claviers numériques, les plug-ins... J'utilise même quelques applications iPad désormais. L'exploration de nouvelles technologies me permet de rester curieux et m'inspire pour aller plus loin dans ce que je fais. »

RESTER À LA POINTE

« L'ère du numérique m'offre une plus grande flexibilité dans mes enregistrements. Je ne suis pas obligé de toujours prendre tout mon matériel avec moi, donc je peux continuer à travailler normalement même lorsque je suis en déplacement.

Au tout début, je n'aimais pas le son des plug-ins. Je trouvais qu'il fallait encore attendre avant qu'ils atteignent ou dépassent le niveau des machines physiques. Mais aujourd'hui, j'admets que je préfère parfois les plug-ins à certains nouveaux synthés analogiques.

Désormais, pour travailler sur des morceaux, je suis de plus en plus à l'aise avec ma station audio numérique et quelques plug-ins. Je peux ensuite apporter les touches finales en studio. »

ELECTRONICA: THE TIME MACHINE AND THE HEART OF NOISE

« Avec mon double album Electronica, j'ai voulu voyager à travers l'histoire de la musique électronique en compagnie de ceux qui, pour moi, ont apporté une contribution unique au genre.

J'ai rassemblé des artistes de différentes générations : des personnes qui m'ont influencé et qui sont une source d'inspiration permanente. J'ai composé pour chacun d'eux et collaboré avec eux directement. Tous ces artistes ont un son unique, immédiatement reconnaissable.

La musique électronique a une famille, une histoire et un avenir. »



Pour en savoir plus sur Jean-Michel Jarre, rendez-vous sur son site web officiel et retrouvez-le sur Facebook et Twitter.

DANS LA VIDÉO

Description